vendredi 11 novembre 2016

Jeunesse Eternelle

Jeunesse Éternelle
Nathalie Le gendre
Editions Bayard
Jusqu'où irait-on pour rester éternellement jeune ? Léna, 16 ans, est atteinte d'une maladie cérébrale qui affecte sa mémoire : elle oublie tout. Même les visites d'Étaine, chaque dimanche depuis des années. Un jour, Étaine lui confie un manuscrit qui pourrait l'aider : il s'agit du journal de sa soeur Shanel, elle-même atteinte d'une étrange maladie... Quelques années plus tôt, Shanel est l'une des rares personnes à avoir participé à Jeunesse Eternelle, un programme scientifique top secret pour combattre les effets du temps. Jeunesse Eternelle réalise le rêve de toute personne... mais à quel prix ?

À la fois beau et triste ce roman. Qui n'a jamais rêvé de rester jeune à tout jamais voire de redevenir celui ou celle qu'il a été quelques années 
auparavant ? La science a sûrement un prix, c'est ce qu'apprend à ses dépens l'héroïne du roman. Sa vie de quarantaine qui semblait lui échapper finit carrément par lui filer entre les doigts. Une vie à grande vitesse sans arrêt ni retour en arrière possible.
Des rides effacées contre des souvenirs, le lecteur assiste à l'irrémédiable déchéance d'une femme qui perd pied. Ce récit à deux voix laisse entendre les échos d'autrefois et ceux du présent, et l'histoire regroupe aussi des personnes liées par un secret de famille du passé. Jeunesse Éternelle se révèle très mélancolique, on espère jusqu'au bout un happy end. Viendra ou non, je vous laisse le découvrir.

À lire à partir de 12 ans.

Une semaine, 7 lundis

Une semaine, 7 lundis
Jessica Brody

Éditions Gallimard
«Moi, Ellie Spark, j'ai survécu au pire lundi de tous les temps. Une journée HO-RRI-BLE qui n'a été qu'une succession de catastrophes. Alors, quand j'ai découvert le lendemain que j'avais une chance de tout recommencer, j'ai remercié mon étoile et je me suis mis en tête de reconquérir le garçon de mes rêves.»
Parce que l'on a parfois besoin d'une semaine enti
ère de lundis pour comprendre ce que l'on veut vraiment !
Sauvetage amoureux, cote de popularité à booster, crise familiale de niveau 10 à gérer... Et vous, que feriez-vous si vous vous retrouviez coincé dans une journée qui se répétait à l'infini ?
Une comédie délicieusement irrésistible et formidablement bien construite, dans l'esprit du film culte "Un jour sans fin".

Tout ce que j'aime ! J'adore les romans de détente sans vulgarité, tout en légèreté, comprenant des personnages hyper attachants, de l'humour et des sentiments qui évoluent au fil des pages. 7 lundis c'est tout cela, une héroïne assez banale qui tente de sauver son petit couple, s'oublie, se cherche et enfin devient en dehors ce qu'elle est en dedans.
Ce gros pavé de presque 500 pages se dévore à toute vitesse ! L'histoire est bien développée, prenante et vraiment toute mignonne.
Ellie, jeune lycéenne assez ordinaire voire un peu en décalage par rapport aux autres filles, traîne essentiellement avec son meilleur ami d'enfance Owen. Ces dernières semaines elle se démarque toutefois de la masse des lycéens puisqu'elle est devenue la petite amie de LA star du lycée, le rockeur Tristan. Beau, séduisant, ce dernier n'a pas l'habitude de rester bien longtemps avec une fille. Ces précédentes petites amies l'exaspérant rapidement. Ellie fait tout pour répondre aux attentes de ce petit copain exigeant en étant la plus lisse et cool en sa présence. Au point de s'oublier.
Owen, garçon drôle et attachant, tente lui tant bien que mal de soutenir son amie et surtout semble espérer qu'enfin elle ouvre les yeux et cesse de devenir quelqu'un d'autre juste pour plaire à un garçon... en vain.
Les aventures quotidiennes d'Ellie sont franchement très drôles. La voir se démener, tout essayer, changer de look, passer d'un extrême à l'autre chaque nouveau lundi, et finalement toujours échouer, est tristement jubilant. Heureusement, Ellie évolue progressivement, parfois elle régresse mais elle continue d'évoluer et voit petit à petit sa vie familiale et amoureuse d'un autre œil.

Une lecture plaisir que je vous recommande.

Mille baisers pour un garçon

Mille Baisers pour un garçon
Tillie Cole
Éditions Hachette
Un baiser dure un instant. Mille baisers durent une éternité.
Poppy et Rune sont amoureux depuis l'enfance. Ils pensaient que rien ni personne ne pourrait jamais les séparer. Jusqu'au jour où Rune est parti deux ans dans sa Norvège natale...
Pourquoi Poppy cesse-t-elle alors de répondre aux appels de Rune ? Pourquoi avoir coupé les ponts, sans raison, sans explication ? Rune a le sentiment qu'on lui a arraché le coeur, Poppy, elle, a le coeur brisé par un secret bien trop lourd. La vie leur laissera-t-elle le temps de se retrouver et de s'aimer ?

Je pense être ce qu'on appelle un bon public et j'aime particulièrement les romans de détente simples et doux. Mais il y a certaines limites à ce que je peux apprécier. Ici, cela partait bien car malgré un titre assez bof (à mon goût), j'adore cette si jolie couverture. Résumé de 4ème de couv lu, une histoire d'amour entre deux amis d'enfance, je partais franchement confiante.

ô combien fut dure la chute. Le récit démarre sur la toute première rencontre des deux protagonistes principaux, Poppy et Rune. Ils ont 5 ans et les dialogues donnent l'impression qu'ils sortent de Sciences Po (bon, ok j'exagère un peu), c'est merveilleusement non crédible. Je respire un grand coup et je poursuis. Les héros ont 8 ans et là Poppy qui avait fait Sciences Po à 5 ans je rappelle, semble plus proche de l'institut pour un léger handicap mental que digne d'une grande école ! Passons, on arrive à l’adolescence des deux tourtereaux, ils ont 15 ans... et le texte est rempli de tirades mielleuses et mièvres que n'importe quel couple ado serait dans l'impossibilité de prononcer ! (et même dans l'optique où ils auraient les bons mots, ils préféreraient clairement un double suicide !). Ça passerait à la rigueur dans la bouche de trentenaires fusionnels et encore même pas sûre ! Cerise sur le gâteau, ils sont bien entendu sublimement beaux, rebelles, décalés et admirés par tous. Comment dire, là je savais déjà que ce bouquin et moi, on n'allait pas devenir super potes. Mais tant bien que mal (surtout dans la douleur hein), j'ai continué et lorsqu'enfin l'auteur crache sa valda et que l'histoire tourne au drame, j'ai failli demander grâce. Heureusement, on était presque à la fin ! Le pire étant sans doute la chute du roman à l'image du livre, c'est à dire très niaise et toujours au maximum de l'improbabilité. Alors si vous êtes des bisounours que vous croyez que les licornes existent et que les filles quand ça pète ça fait des paillettes, peut-être que ce livre sera pour vous (sachant que je croyais moi-même être un bisounours !), pour les autres lisaient ou relisaient Nos étoiles contraires.

Montessori - Les drapeaux du monde

Mon coffret Montessori des drapeaux du monde 
Eve Herrmann
Editions Nathan

Un matériel Montessori incontournable pour découvrir les pays du monde et leurs drapeaux

Ce coffret contient :
- 1 carte du monde (puzzle de 8 grandes pièces)
- 50 petits drapeaux du monde entier à planter sur la carte
- 1 livre d’activités de 64 pages

#Reine du lycée

#Reine du lycée 
Confessions d'une star des réseaux sociaux
Lele Pons
Melissa de la Cruz
Éditions Hachette
Je m'appelle Lele Pons et je suis drôle. 
Si, si. Je vous assure, mes premiers milliers de followers sur Internet vous le confirmeront. 
Mais dans le monde réel, personne ne me connaît. Je dois manger toute seule à la cantine en supportant les remarques d'Yvette (la peste du lycée) sur mes cheveux mal peignés (pas ma faute, réveil difficile) et mes déguisements de pirate (apparemment, ce n'est pas à la mode). Un jour, une de mes vidéos fait le tour de l'Amérique. Et tout à coup, je deviens l'amie idéale. Je suis de toutes les fêtes (les cools comme les fiascos), fais rire tout le monde dès que j'ouvre la bouche et j'ai maintenant... tenez-vous bien... 10 100 000 abonnés. 
Bref, Lele 2.0 est née, et il va falloir s'adapter. 

Lu il y a deux semaines, je ne me rappelle quasiment pas du récit. Je crois que cela veut tout dire et que je pourrais arrêter là mon billet. Par contre, mon souvenir le plus fort concernant l'histoire, c'est que ce roman semble avoir été écrit avec les pieds. C'est mauvais, mauvais, mauvais ! Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un tel nanar. Même quand les livres sont plus ou moins bons, l'écriture reste correct... là, non. L'héroïne est horripilante, l'humour tombe toujours à plat, et parfois, même la morale laisse à désirer. Alors ça se lit hein, mais c'est une jolie perte de temps et c'est à réserver au public de 13 à 17 ans maxi. 
Au suivant !

L'incroyable histoire de la vie sur terre

L'incroyable histoire de la vie sur terre
Catherine Barr
Steve Williams
Amy Husband

Éditions Nathan
Au début, il n'y avait rien ! Seulement une terre brûlante, des volcans en éruption et de la lave bouillonnante. Mais un jour, au fond de l'océan, il se passa quelque chose, quelque chose de vraiment incroyable... C'est alors que l'histoire étonnante de la vie sur Terre commença... il y a 4 milliards d'années !

Il est parfois difficile pour les enfants d'appréhender le tout début de la vie, les cellules particulièrement et le temps que cela a pris pour qu'enfin les premiers animaux puis les pré-hommes apparaissent sur terre. Cet ouvrage m'a aidée à faire comprendre à mon CE2 cette histoire de la vie sur Terre. 
Les illustrations également ont été fortement appréciées. Leurs simplicités, les traits de crayons qui sont très marqués et les détails attirent le regard. Il y a aussi les quelques phylactères qui apportent une dimension encore plus ludique. Par contre, attention concernant l'évolution humaine les auteurs sont trop rapides et pire ils induisent les enfants en erreur. Alors que l'on leur a appris que l'homme ne descend pas du singe mais d'un ancêtre commun, il est dit le contraire !
"Les grands singes marchent sur leurs pattes postérieures. Ils parcourent plus de distance et donc s'adaptent mieux. Certains évoluent vers l'espèce humaine". Aie !
Dans ces premières doubles pages, l'ouvrage est toutefois très réussi, c'est d’autant plus dommage. J'aurais aussi apprécié qu'une frise chronologique dépliante, reprenant les illustrations principales, soit disponible en sus. Il n'y a en fait aucune frise reprenant les grands temps géologiques dans le livre, seulement des indications en bas de chaque double page, un manque selon moi.

En résumé : Ce très joli ouvrage clair et aéré est une bonne introduction sur l'histoire de la vie sur terre pour les plus jeunes (de 4 à 7/8 ans), mais il devrait être réédité sans erreur et attention à vos attentes concernant l’évolution, il est très généraliste.

lundi 24 octobre 2016

lundi 17 octobre 2016

Scavenger, tome 1

Scavenger, tome 1 : Zoïd

Paul Stewart

Chris Riddell

Editions Milan Jeunesse



"Pour les zoïds, les humains sont de la vermine. Ils voudraient nous effacer du paysage. Mais ça n'a pas toujours été comme ça. A l'époque du lancement, les robots étaient à notre service. Et puis, quelque chose a changé chez eux, ils sont devenus des zoïds meurtriers. Ce sont eux les maîtres, et nous sommes leur gibier." York est un scavenger. Il combat les zoïds, c'est sa mission. Quand ces robots lancent une attaque-surprise contre les humains, York parvient à leur échapper. 
Mais il doit fuir, se cacher. Seul. Dans une inextricable forêt de métal, privé d'amis et de repères, York devient la proie.

J'ai adoré la mise en page, les illustrations et les personnages. 


Mais j'ai trouvé que le récit était beaucoup trop long. Il y a quand même une bonne centaine de pages de trop pour moi. Ce rythme trop lent m'a empêchée de rentrer complètement dans l'univers de l'auteur dont pourtant j'avais aimé tous les romans jusqu'à présent. Ce fut donc une lecture en demi-teinte pour cette histoire qui aurait pu être excellente si elle avait été plus concise.
Le tome 2 paraît le 19 octobre.