lundi 1 juillet 2013

La brigade des fous, tome 2

La brigade des fous, tome 2 : Red Code
Philip Le Roy
Editions Rageot 
Collection Rageot Thriller
 
Blackzone, le premier volume de La brigade des fous avait été très certainement mon roman préféré de l'année 2012, autant dire que j'étais sacrément impatiente de découvrir la suite !
Je le dis tout net je n'ai pas été déçue ! J'ai retrouvé avec bonheur tous les ingrédients qui m'avaient enthousiasmée la première fois.

Cette fois-ci, nos six héros (qui tiennent plus d'anti-héros d'ailleurs !) vont devoir intégrer trois lycées différents un à Manosque, un à Aix-en-Provence et un à Marseille. Ils vont donc devoir se séparer en binômes. Leur mission ? Repérer trois jeunes afghans, chacun nouvellement arrivé dans un des lycées et suspecté d'être un futur terroriste. Chaque binôme va donc devoir se rapprocher de l'adolescent concerné  afin de déterminer quels sont ses éventuels projets. Derrière tout ça, on retrouve la raison d'être de la Brigade des fous, diligenté par le programme secret Noé, éviter les catastrophes écologiques. L'un des atouts du livre est tout de même d'être très basé sur l'actualité et les faits réels ainsi on est plongé dans les problématiques de l'exploitation du gaz de schiste
Les six jeunes sont au commencement de Red Code avec le caractère laissé à la fin du premier tome. 
Pour rappel (et là je m'auto-cite cf ma première chronique) : Sem est un autiste savant. Il  a donc un QI bien supérieur à la moyenne, il voit le monde à travers des chiffres. Très beau, il est toutefois introverti et se replie parfois dans son monde. Diego est trisomique. Immense, il a une force prodigieuse. Il est attachant mais n'est pas facilement gérable. Laurie est masochiste, elle s'auto-mutile à l'extrême et n'a aucune peur de la mort. C'est un personnage très spécial, les amateur d'humour noir apprécieront. (moi je l'adore, elle m'éclate !) Méline est hyperactive, elle excelle dans tous les sports. Signe particulier : elle a le crâne rasé. Gwendoline souffre d'une forme atypique de bipolarité. Hypersexuelle, c'est une arme de séduction massive. Adrien est accro aux jeux vidéo. Hacker, il est capable de s'infiltrer dans n'importe quel système informatique. Il est albinos.
Etant donné qu'ils ont tous des troubles psys très importants, ils ont des humeurs et des comportements en dents de scie forcément mais on est dans une continuité, dans une constante progression de nos héros. Dans ce volume aussi, ils vont évoluer, progresser et même un peu se dévoiler. Dans ce tome, les personnages sont plus approfondis, dans chaque binôme les jeunes se rapprochent et on constate une augmentation des relations entre eux et vers les autres
Il ne faut pas s'attendre à des descriptions précises dans le récit. On est dans le fun et dans l'action. L'auteur s'adresse à un public d'adolescents et de jeunes adultes et il fait ça à merveille. On peut noter quelques facilités pour débloquer certaines situations à risques mais cela sert l'histoire et permet encore une fois de rester dans un roman adapté à ses lecteurs.
En bref, ça bouge, c'est drôle, on a une enquête menée par des jeunes, des enjeux politiques, économiques et aussi environnementaux. Les héros sont décalés, absolument jouissifs et attachants. Je suis fan et archi fan ! A quand la suite ?!
Extrait - Début du roman 
"Méline recula dans le vide.
Elle n'avait plus que cinq orteils en contact avec le toit-terrasse.
- Tu joues à quoi ? demanda Laurie.
Les deux adolescentes se trouvaient au sommet d'un immeuble de verre du centre d'affaires de l'Arénas à Nice.
De l'endroit où elles se tenaient, on bénéficiait d'une vue imprenable sur les pré-Alpes, la baie des Anges et l'aéroport construit sur la mer. Mais elles se moquaient du panorama, tout comme les deux garçons qui les accompagnaient. Moins téméraires, ces derniers s'étaient allongés au milieu du toit. Sem comptait les secondes entre deux décollages. Diego imitait une boîte à rythmes à base de scratchs et de percussions.
- Regarde, je marche sur l'air, dit Méline à Laurie.
Dans sa combinaison blanche, elle défiait la gravité. Une rafale de vent la fit vaciller au passage d'un avion. Laurie s'approcha du bord en lorgnant l'appareil aux couleurs d'Air France.
Elle écarta les bras.
Toute vêtue de noir, des Doc Martens jusqu'aux mitaines, la jeune fille avait l'allure d'un corbeau punk.
- J'aimerais voler.
Laurie ferma les yeux, avança les bras en croix et bascula.
Elle flotta, en suspension dans l'air, avant de réaliser quelle était retenue dans le dos par Diego. Doté d'une force surhumaine moulée dans un tee-shirt «Eminem Superman», le jeune trisomique l'avait saisie au vol comme une poupée de chiffon. Il la ramena sur le toit en grognant.
- Pas ça Laurie !
- Tu crains ! lui reprocha Méline.
- C'était plus rapide par là, dit-elle.
Emprunter l'ascenseur pour rejoindre le rez-de-chaussée n'était pas la première option qui s'était présentée à l'esprit de Laurie, taxée de suicidaire dans son dossier psychiatrique.
- Tu serais arrivée en 5 s 49/100, calcula Sem. 
L'adolescent ne voyait qu'à travers des couleurs et des chiffres. Autiste savant, il portait sur le monde un regard vague qui éteignait sa beauté presque féminine. S'il n'avait pas intégré la Brigade des Fous, il aurait pu être mannequin.
- Sans Diego, tu serais en bouillie, l'engueula Méline en reposant les deux pieds sur le toit.
- Elle aurait percuté le sol à 203 km/h, sans compter les frottements, précisa Sem.
- Pas ça Laurie ! scandait Diego.
- Vous me saoulez, là, c'est bon, je prends l'ascenseur."

___________________________________________________________
Vous aimerez peut-être :

1 commentaire:

  1. j'avais adoré le premier tome. je suis contente de voir que le second opus est tout aussi enlevé !

    RépondreSupprimer