lundi 24 octobre 2016

Génération K, tome 1


Génération K, tome 1
Marine Carteron
Éditions Rouergue
Collection Epik


Kassandre, Georges et Mina. Trois jeunes que tout oppose mais aux destins liés. Séparés par leur naissance et leur milieu social, ils ont en commun un ADN unique à l'origine de leurs pouvoirs. Un ADN qui attise bien des convoitises et va les obliger à fuir pour sauver leur vie. Ka l'aristocrate, Mina la fille de domestique et Georges le fils de personne ne le savent pas encore mais ils ne sont pas seuls. Ils sont la Génération K.
 

Chacun des trois personnages a des pouvoirs. Ce sont leurs esprits qui sont surdéveloppés ainsi ils ont des facultés psy. Le point de vue du narrateur est alterné. Le lecteur découvre les pensées et une partie du passé des trois héros.
Georges peut fouiller dans l'esprit des autres. Il renferme en lui un dragon noir et au travers de ce pouvoir presque maléfique, il peut voir les pires cauchemars de ses ennemis... et s'en servir à bon (ou plutôt mauvais) escient.
Kassandre est la fille de riches du groupe. Pour se démarquer de ses parents, elle est devenue gothique à fond (et écoute Nothing Else Matters 1 million de fois - on sait donc qu'elle a bon goût !), elle est tatoué de partout et fait tout pour contrarier ses parents. Son don  à elle ? Elle sent le coeur des autres, elle sent les pulsations cardiaques et par là-même peut lire leurs émotions.
Mia, la dernière, est moins présente dans le récit. C'est la meilleure amie de KA mais les deux jeunes filles se sont mutuellement cachées leurs pouvoirs. Mia, elle, détecte les mensonges.
Ces grands ados, nos héros, ont malgré tout un très bon fond, ce qui contrebalance la noirceur du récit. Leurs traits d'humour et leurs dérives apportent de la légèreté.

D'autres personnages sont bien plus ambigus comme le père de Kassandre. Le lecteur ne connait pas encore tout de l'intrigue. On ne sait pas encore comment sont apparus ces enfants-là avec leurs gênes.

Au-dessus de ça, le lecteur découvre les pensées d'un être, qui serait un dieu, qui va se réveiller à cause de sa déception ressentie vis-à-vis de de l'Homme qui est devenu trop cupide.
Certaines scènes sont particulièrement sanglantes. Le roman n'est pas pour les plus jeunes. On a des mystères bien sombres, des pouvoirs qui peuvent être effrayants avec lesquels il est facile de passer du bien au mal, des pouvoirs qui peuvent être dévastateurs. On sent que quelque chose d'important concernant l'humanité va se produire. Nos héros sont des élus aux destins importants.
L'aventure est bien présente, le récit, écrit d'une belle plume, est rythmé et quelques courses-poursuites avec de la tôle froissée le ponctuent.

Le roman se termine avec la recherche d'un 4ème enfant possédant des dons. Vivement la suite !



À découvrir à partir de 14 ans.

1 commentaire:

  1. Kassandre Bathory de Kapolna25 octobre 2016 à 09:38

    Merci !!! Elle poutre ta chronique !!!
    Rendez-vous en mars pour la suite...

    RépondreSupprimer