lundi 24 octobre 2016

Shadow, tome 1


Shadow, tome 1 : Les yeux de la nuit
Claude Merle
Éditions Bulles de savon

Léo est aveugle. Il a 15 ans et vit avec sa grand-mère depuis que son père a disparu 5 années auparavant causant par là-même la mort, de chagrin, de sa mère.
Mais si Léo est non-voyant, il a développé ses autres sens. De plus, il est surdoué et suit sa scolarité dans une école spécialisée pour les petits génies.
Comme passe-temps, notre héros a l'habitude de résoudre des énigmes policières en combinant internet et son intelligence. C'est ainsi qu'il se retrouve peu à peu sur la piste de son père disparu. Léo bénéficie en prime de l'aide de la police mais finalement le jeune homme a toujours un coup d'avance sur eux et disposent de plus d'éléments d'enquête.
Il est aussi aidé par sa petite copine, la fille avec qui il a grandi.
La romance entre eux est vraiment adorable, basée sur beaucoup de respect. On sent que la fille l'admire totalement pour ses capacités, quant à lui c'est la reconnaissance et la tendresse qui sont à la base de son amour.
Léo est également aidé par ses amis, de jeunes adultes qui viennent de tous
 les horizons : 1 livreur de pizza, son ange gardien; des artisans; des gars qui ont fait de la prison ou d'autres qui mériteraient d'en faire; mais tous ont en commun un profond respect pour Léo et reçoivent en retour la totale confiance de notre héros. On imagine très bien chaque personnage, un des atouts du roman est clairement la force de ses protagonistes.
La tolérance est aussi l'un des maîtres-mots du récit. Tolérance envers les ptits gars de la cité, une bande de durs au grand coeur, tolérance envers cet handicapé... qui ne veut surtout pas être considéré comme un infirme. L'écriture est particulièrement agréable, j'ai pris un intense plaisir à cette lecture. Je vous conseille de lire le livre d'une traite (prévoir une bonne soirée) afin de ne pas sortir de cette aventure à suspens et d'apprécier encore plus cette enquête.

À découvrir à partir de 12 ans.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire