lundi 6 novembre 2017

The Rain

The Rain
Virginia Bergin
Editions Bayard
Ruby est l'archétype de la fille américaine populaire de 15 ans. A part rester populaire et trouver un petit ami, populaire aussi bien entendu, peu de choses l’intéressent.
Elle est du bon côté du lycée, de ceux qui ne sont ennuyés par personne mais si elle est immature, ça reste une gentille fille.
Pas de zombie ici mais une pluie qui fait tomber tout le monde comme des mouches...

The Rain est un énième roman à la Walking Dead, une autre histoire post-apocalyptique, prenante certes mais qui n'apporte pas grand chose de plus. Mais si comme moi vous êtes adeptes du genre dystopie + angoisse, vous prendrez beaucoup de plaisir à cette découverte, les pages se tournent d'elles-mêmes, on a réellement envie de connaître la suite car l'auteure sait rendre son récit très attrayant.

Ruby tente de rester la fille qu'elle était pendant un moment, shampoing sec, couches de maquillage, elle essaie de faire face à la catastrophe du mieux qu'elle peut, ces vaines (et drôles) tentatives de beauté nous la rendent attachante. Elle garde la niaque, une volonté de survivre envers et contre tout.
Elle est vite accompagnée par un camarade de son lycée, le geek invisible qu'elle n'aurait jamais côtoyé sinon. La jeune fille va donc apprendre à mettre de côté ses préjugés et va se découvrir des affinités insoupçonnées avec le jeune garçon.

Le petit exercice de fluence avec des papillons à la place des gros mots est original, le lecteur ayant forcément le bon qui vient, ça prête à sourire.
Une écriture fluide, un récit sans temps mort, de l'humour, du suspense, voilà en résumé ce qui vous attend avec ce premier tome.
La fin est ouverte, on se demande comment les héros - et les humains en général - vont s'en sortir. Pour l'instant, on ne voit pas du tout quelle peut être l'issue à part la mort. J'attends le second volume de pied ferme !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire