vendredi 30 mars 2018

L'effet Pygmalion

L'effet Pygmalion
Christophe Lambert
Editions Bayard Jeunesse

Ned, 16 ans, petit génie solitaire, porte un exosquelette depuis l'enfance.

Son domaine : l'intelligence artificielle.
Lawrie, 50 ans, inventeur à l a pointe de l'innovation technique, vit reclus dans sa tanière avec ses créatures.
Sa spécialité : les robots.
Après avoir lancé un défi à la communauté scientifique, Ned tente de convaincre Lawrie de s'associer à lui.
Leur mission : créer un humanoïde si parfait que personne ne pourra le distinguer d'un être humain.
Mais parfois, il suffit que l'amour s'en mêle pour que tout dérape...


En tant qu'adolescent, j'ai trouvé assez déplacé les robots de plaisir et la description de leurs tenues. Fort heureusement cela permet à l'héroïne de prendre parti pour ces robots secondaires et de démontrer qu'elles ne devraient pas être ainsi dévêtues. L'auteur nous offre un récit qui fait réfléchir à ce qu'est un être humain. J'ai aimé me demander également si la jeune femme peut être considérée comme humaine ou non. Le héros est assez agaçant, sa façon de se protéger en répétant à la fille qu'elle est un robot a fini par m'exaspérer. Au final, c'est une lecture mitigée car dérangeante. Tout comme pour le mythe de Pygmalion, je reste perturbé par l'idée d'un inventeur qui tombe amoureux de sa création. Ce à quoi s'ajoute le caractère jaloux et possessif du héros qui ne me l'a pas rendu sympathique; enfin, j'aurais préféré une conclusion plus féministe où la jeune femme se détache et part vivre sa vie.

A découvrir à partir de 13 ans.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire