vendredi 30 mars 2018

Les petites victoires

Les petites victoires
Yvon Roy
Éditions Rue de Sèvres

Comment dire à son fils tant désiré quil est le plus formidable des petits garçons malgré le terrible diagnostic qui tombe comme un couperet : autisme, troubles psychomoteurs, inadaptation sociale...
Cest le combat que va mener ce père, resté uni à sa femme malgré leur séparation, pour transformer ensemble une défaite annoncée en formidables petites victoires.
 

Alors qu'ils étaient très heureux tant que le bébé était petit, tout s'écroule pour ce couple lorsqu'ils se mettent à comprendre que leur enfant a un problème de retard. Le père désemparé, tombe en dépression, et devient vite invivable, à tel point que sa femme finit par le quitter. On le voit alors tâtonner pour être père, on l'observe se forcer à dire "je t'aime" à son fils. 
 
Chaque crise dénouée est un progrès pour le parent d'un enfant différent.
Il faut trouver des astuces, arriver à rentrer en contact avec ce monde intérieur qui semble si lointain. A travers cette lecture, les parents d'handicapés retrouvent ainsi certaines spécificités de leurs enfants, on ne peut que se projeter et se rappeler de certaines situations identiques, ce qui a trait au rejet et au regard des autres particulièrement.
 L'univers du père est bien décrit, il essaie de faire rêver le gamin, il joue avec son fils sans avoir peur du ridicule. C'est crédible et ça sonne juste. Personnellement, en tant que père de deux enfants atypiques, j'ai été touché et je me suis retrouvé. Plusieurs fois, Yvon Roy bazarde les conseils du psy ou des bouquins, et finit par faire comme il le sent. Et finalement, c'est tellement ça, l'essentiel c'est de garder notre bienveillance intacte et de parfois juste suivre notre instinct de parent.
Une BD pour adultes, à découvrir à partir de 15-16 ans. 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire